> Critiques > Labelisés



Dans la série des groupes post rock, je vous présente les amis de Totorro, alors que mon voisin lui qui a le même nom mais ne prend qu’un R. Ils viennent de Rennes, et ne devraient pas passer inaperçu, surtout si ils traversent la France à la vitesse de « Home Alone » chanson titre à la puissance qui devrait faire pencher les platanes dans le Sud et souffler les champs de colza dans la Nord.

Fatigués que vous êtes peut être par le post rock (seul l’émouvant par son titre « Festivalbini » semble utiliser la grammaire de base du style), je vous vois déjà me quitter, mais rester, car certes Totorro ne révolutionne pas le style que certains estiment même mort, mais il y a juste des touches qui font de cet album une réussite, un bain de jouvence pour cette musique (des titres iconoclastes comme « Tonton Alain Michel » ou « Osao San » et ses paroles uniques).

Si vous cherchez un titre pour danser dans la joie et l’allégresse tout en soignant vos oreilles qui ne se nourrissent que de sons forts, « Chevalier Bulltoe » est là pour vous. Car cet album combine à la fois un son d’une puissance phénoménale (attention aux oreilles des enfants si vous en avez, des enfants hein les oreilles elles sont présentes je pense), un sens de la dramaturgie qui sait ne jamais exagérer (souvent le problème du post rock) et surtout et c’est ce qui fait la différence, des mélodies impeccables qui ne se cachent pas sous des tonnes d’effet, qui nagent dans ces eaux agitées avec une facilité qui n’a d’égale que les moments où la rythmique se promène avec gaieté, donnant à l’ensemble une couleur presque joyeuse.

Si mon voisin Totoro avec un R était un gros animal bizarre, Totorro avec deux R est un ami puissant et espiègle qui capte l’attention pour ne jamais la lâcher. Reste à trouver des couleurs pour les chiffres (acheter le disque vous comprendrez) et les reporter sur un disque qui est une cure de jouvence, un coup de pied dans le cul de cette musique trop souvent uniquement cérébrale. Indispensable.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.