> Critiques > Labellisés



Il ne faut pas grand-chose parfois pour mettre une journée sur de bons rails. Se lever tôt pour profiter du calme extérieur le temps d’une ballade en forêt, l’odeur d’un pain chaud crépitant pour saluer l’arrivée de la lumière, et mettre sur sa platine « Culture Shock » de Phat Dat.

Il est évident pour moi que la journée pourra être conditionnéE par la première chanson du matin, et ma propension à souvent écouter une musique sauvage pour me réveiller pourrait expliquer un caractère pas facile, une fâcheuse manie à ne se contenter de rien, sauf de la justesse dans les rapports humains, et là je suis vite dépassé par l’ambiance contemporaine. Alors en écoutant « Culture Shock », dés les premières notes de « The Wish to Cry » c’est une bienveillance qui me drape, me recouvre, croisant des sonorités amis, des rythmes comme une mécanique pour éveiller avec soin votre corps ("The Wolf 2.0" suggère une danse pour assouplir votre corps) ou votre esprit ("Trust in Me" est une merveille de chanson pop comme on en croise souvent que dans les rêves).

Tirant son nom du vietnamien (prospérer, fleurir), Phat Dat, groupe de Luke Warmcop, Antonin Voyant, Bemard Céleste et de Rémi Richarme (Satellite Jockey), a le don d’embellir votre quotidien, de chasser la morosité sans jamais vous faire tomber dans une béatitude imbécile. « Culture Shock » est un disque qui vous veut du bien et qui vous rendra apaisé proche d’un bonheur classe dépourvue de naïveté, se lovant dans le beau. Un disque qui rendra même les crocodiles joyeux et heureux. Un bonheur.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.