> Critiques > Labelisés



Pour un disque qui arrive à l’essentiel avec une économie extrémiste de mot, le challenge reste d’en faire de même, tout en installant ce disque sur le piédestal sur lequel le collectif ne montera jamais. Plébiscité il y a deux ans ici pour le " levez vos antennas………. " godspeed you ! black emperor revient avec le monumental Yanqui U.x.o. Disque outrageusement politique (le back de la pochette est d’une froide logique), maladivement extatique, une chevauchée des Walkyries orchestrée par des radicaux sensibles et éveillés, justement énervés, magistralement inspirés. Ici tout est mis en œuvre pour une volonté de changement par un discours novateur car le son est le signifiant. La rage qui est aux dents ne s’expurge que par une tension graduelle. En témoigne ce 09/15/00, à la limite du cinéma sonore, tout y est la mise ne situation, la tension entre palestinien et israélien et enfin la déchirure et le combat avant la possible et souhaitée reconstruction. Pas de caution juste la mise en relief (sonore) de l’abrutissement de la violence de nouveau dénoncée que le u.x.o. yanqui terrifiant, un véritable pilonnage sourd qui ne s’écoute que la lumière grande ouverte. Après le décollage c’est à compté de de la septième minute (et douze secondes) que le climat est insoutenable. Les bombes sourdes et mécaniques descendent, leur bruit étouffé par les conséquences au sol. Pas de jouissance à montrer le cruel, juste le désir de le combattre à coup de notes acérés mais aériennes car l’espoir est là. Après l’absurdité, aprés la destruction il était temps que la rédemption vienne parachever ce triptyque éprouvant à la manière d’un ange rédempteur à la face voilée. Un chef-d’œuvre politique au discours musical, un chef-d’œuvre orchestral qui ne trouvera jamais sa mesure, Yanki u.x.o. est l’œuvre de Godspeed you ! black emperor……ne vous en déplaise, le plus grand groupe du monde.