> Critiques > Labellisés



« This is Boudreau « Black Moose »’s journey through the swamp. Encounters and tales under the shade of cypress trees.Things he’s seen and things he thought he’d seen.... »

C’est par ces quelques mots que le label Araki Records nous présente le projet Almøst Silent. Rien d’autre sur ce mystérieux G. Texeira, aucune clé pour nous permettre de percer le mystère de cette introduction qui pourrait être une énigme dans laquel tous les mots auraient de l’importance pour la résolution de celle-ci. Il était inévitable pour nous alors de nous laisser guider par notre instint dans ce marais au milieu duquel un homme-orchestre (peintre à ses heures pour concevoir la pochette de l’album) propose de nous conter des histoires surgissantes de cet univers mineral et vegetal.

Entre apartés subtils pour permettre de changer d’atmosphère sans craindre la suffocation, il nous propose une combinaison entre post rock ou math rock, mais dans ce que cette musique pourrait avoir de plus cristalline, se détournant du vacarme, pour ne retenir que la fragrance la plus élégante de la note. L’amplitude n’est pas ici une question de volume, mais du volume que le son occupera dans l’espace qui l’accueillera. Le disque s’écoutera les yeux fermés et le cerveau totalement mis à la disposition de nos oreilles, elles-mêmes dans une qualité d’écoute qui ne pourra tolérer la moindre contrariété. « Swamp Tales » arrive sur la longueur à nous garder en éveil, combinant ligne mélodique et arrangement, préférant la poésie à pas de velours au romanesque aux pas plus marqués. C’est un projet qui en nous imposant l’inconnu à aiguisé une curiosité qu’il aura parfaitement comblée. Tournez les pages de ce disque de contes. Enchanteur.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.