> Critiques > Labellisés


  • 14 décembre 2020 /
    Thousand
    “Au Paradis” (Talitres)

    rédigé par gdo
    5 votes
      (9/10 - 5 votes) notez cet album


C’est un autel devant lequel nous n’avons eu de cesse cette année, non pas de nous prosterner, mais de quérir une forme de félicité. « Au Paradis » de Thousand, troisiéme album de Stéphane Milochevitch est une grand coup de pied dans la fourmilière de la chanson française. Il y a eu le grand A à une période, c’est l’instant T comme Thousand cette année (au milieu le G manquant d’un « Merle Hagard » tubesque) . C’est la combinaison d’un Bill Callahan qui aurait incorporé un Arab Strap moins coquin (quoique « Mon Dernier voyage » a de quoi allumer un feu tout aussi sacré que destructeur), plus sur l’épiderme que dans le derme, chantant un poésie débarrassée des règles.

Avec ce chant parlé entre Vivien Savage et Chagrin d’Amour (Bashung dans la façon d’utiliser le son des mots plus que le sens), entre postures désabusées et rictus de fin d’une nuit longue. Dans cette atmosphère proche du corps et de l’âme, Thousand échafaude une structure musicale comme un palais (Ecouter « Le Rêve du Cheval » et tomber à la renverse) collant à ses textes aux références remuants nos souvenirs et notre culture fureteuse et hors autoroutes. Il y a une forme de vagabondage classe dans ce disque, l’invention d’une écriture (Vue du Fond de l’Aquarium) peut être autobiographique, en symbiose avec un air du temps qui ne sent pas toujours l’encens à offrir à une icône.

« Au Paradis » est un disque physique qui ne transpire jamais l’effort, mais qui sent la sueur froide, la désolation dans la lutte des sentiments, un disque d’amour à la fois guerre et tentative d’un Yalta dans les nimbes d’un espace entre notre sol de simple mortel et le ciel d’un paradis rêvé. Thousand signe un grand disque de chansons françaises qui refusent de s’asseoir à la grande table, préférant la place du pauvre, enchérissant cette tablée de son écriture sachant mêler brûlure intense de la grande histoire et cicatrice de la petite. Une plongée dans une sainte écriture.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.