> Critiques > Labellisés


  • 15 octobre 2008 /
    Novö
    “je retiens ton soufflé” (Monopsone)

    rédigé par gdo
    2 votes
      (9/10 - 2 votes) notez cet album


Salut Novo c’est gdo, je sais tu ne me connais, mais moi guère plus, enfin si je connais un peu d’où tu peux venir, nous avons des amis musicaux communs. De Programme, Experience, Jérome Miniére à Nonstop tu as gardé le goût pour la langue française et les pulsions blanches, non pas chantées, tout juste parlées à peine suggérées. Je retiens ton souffle est un enfant de Taxi girl qui aurait vaguement vécu le temps de son adolescence chez Dépêche Mode, un gosse oppressé, un enfant de la tension à son point culminant, ne simulant pas le mal être mais pouvant l’exagérer comme Ken Loach peut en rajouter des couches de pathos pour une palme dans les mains. Novo a la voix de Cali mais n’a pas, du moins en apparence les exubérances publicitaires. Novo se ballade, avançant en reculant, jouant des dualités pour mieux les emprisonner. Alors la facilité est de mise, des parrains illustres ont fait la trace, mais Novo nous laisse croire au sursaut, ce qui dans cette conjoncture actuelle est déjà beaucoup. Le désespoir à une nouvelle espérance. Le droit d’aimer le froid.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.