> Critiques > Labelisés



Etrange mélange, mais c’est le principe du label, qui voient se cotoyer des influences punk, samba et groove. Pour finir en hip-hop cradinque. Sur "Miaou", on hésite entre une folle envie de danser et celle de fuire face au risque de se faire griffer par une chatte énervée, elle qui nous dit "with my miaou, I can kill you"... La suite est à la hauteur. Chez Schlaasss, on oscille entre le flow de Svinkels, les paroles de TTC et l’esprit Stupeflip. Voire un peu Didier Super par moment. Les paroles sont tellement crues qu’on n’osera pas en reproduire une ligne de plus ici. Et la musique est bien foutue (comme la "chanteuse" dit quelqu’un au fond de la classe). Tout cela donne envie de se mettre à cracher dans un micro, en hurlant contre la société tout entière. Vite, posez cette bombe sur votre platine (virtuelle) !




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.