> Critiques > Labelisés



Il est ardue d’accrocher tout ces songes dans une petite maison de Virginia, après avoir claquer la porte d’une officine, d’un bureau, de quelque job que ce soit, pour avoir rencontrer la lumière de sa vie, et avoir senti que la voix et la musique, entraient a faire part du mariage entre Lauren et Daniel, puisque ici, tout est autour de l’union, tout est a cause, et la raison, le pourquoi et la conséquence de l’union, récitée entres poèmes et cordes jour après jours, tous les jours et tous les après jours, sans cesse, car le mariage est un espace de temps illimité mais noué. Alors nos jeunes époux, doués de ces lueurs que la liesse tresse sur les instants, s’arment de sons et de petites histoires, contes ordinaires, et font défiler en toute tendresse leurs petites vies de deux en un dans un disque crée dans les fondations de leur demeure, puis diffusé de concerts en concerts, infatigables voyage de noce de tréteaux en scènes, aux odeurs de country et folk, cœur américain de champs de mais et roulottes arrondies chromées et abandonnées sur les paysages de bords de route. Mais il y a un fond plus intense que ces country et folks, ces émotions que Emmylou Harris a propagée en tentant que ces chansons de champs deviennent chansons de cœur, et que l’époque actuelle reconnait comme petits hymnes sensibles, quand il y a dix ans on en riait dans des infâmes copies de lonesome cowboys dont je tairai le nom, cracher ici ne sert a rien. Aujourd’hui, dans le courant des civil Wars, Angus et Julian Stone et bien sur Bon Iver, ce sentiment naturel de musique reprend l’ampleur de nos cages thoracique enflées de passions, parce que l’émotion est parfois aussi simple que ça, la vie de deux, récente union qui trouble de ses changements le temps d’avant. Native air est ce disque typique de road movie sage, de cheminement heureux et calme vers on ne sait où, mais loin, ce voyage interne dans les plaines de nos pensées. Oui, c’est difficile de tout laisser tomber pour un rêve partagé, pour unes chansons qui n’ont de tête que par amour, de l’envie de montrer la réalité quand elle est finalement, aussi belle qu’un mariage.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.