> Critiques > Autoproduits


  • 25 février 2016 /
    NO&RD
    “NO&RD” (Site)

    rédigé par PAR
    6 votes
      (10/10 - 6 votes) notez cet album


Le 1er album de NO&RD souffle un vent de liberté et nous nous laissons griser !

Nul besoin d’être soutenu par une Major pour produire une belle musique. Bien au contraire, l’industrie du disque sclérosée par l’appât du gain nous endort petit à petit, servant une soupe infâme à nos oreilles qui n’y comprennent plus rien. Certains labels trop frileux ne prennent plus le risque de soutenir et de produire des artistes sans l’assurance de rentrer dans leur frais et de réaliser des profits. Heureusement quelques passionnés résistent vaillamment à ces pressions pécuniaires et reviennent à l’essentiel : le plaisir de partager des émotions sonores, sans structures imposées.

Loin des sentiers battus, l’album de NO&RD est paru le 12 février 2016, en téléchargement digital sur bandcamp (http://nord2.bandcamp.com/album/no-rd). Il a été enregistré et mixé en juin 2015 au studio Cavern à Paris par Nicolas Sacco. Il se révèle comme un bijou musical finement ciselé par 2 orfèvres rennais, amoureux des notes et des rythmes. Olivier Mellano (MellaNoisEscape, MOBIIL, Psykick Lyrikah, Laetitia Sheriff, Dominique A) à la guitare et Régïs Boulard (Trunks, Chien vert, La machine couchée) à la batterie se complètent parfaitement et nous proposent une musique instrumentale qui navigue entre le rock et l’expérimental, ni vraiment improvisée, ni vraiment écrite comme ils le précisent eux-mêmes. Ils nous ont prévenus qu’ils "ne nous prouveraient rien, n’auraient aucune fausse pudeur", mais nous livreraient des morceaux "nés d’une urgence euphorique". Le ton est donné et nous nous lançons confiant dans l’écoute de l’album.

Les morceaux, comme autant de bonnes étoiles, nous guident vers des contrées où nous nous sentons plus libres, nous gardons le cap et profitons des paysages et des histoires évoquées, sans jamais nous être imposées. Car c’est aussi cela la magie NO&RDienne, suggérer tout en laissant l’auditeur réaliser son propre voyage, avoir sa propre interprétation. Les titres courts et intrigants sont autant de petits cailloux traçant une piste au gré des envies des 2 musiciens. L’épopée musicale commence par ’One’, titre dévoilé avant la sortie officielle de l’album par une vidéo surréaliste mettant en scène une image quasi figée et lumineuse d’un chemin dont on ne sait où il nous mènera mais que l’on emprunte le cœur léger.

NO&RD "one" (olivier mellaNO & régis boulaRD) from Olivier Mellano on Vimeo.

Le morceau débute tout en douceur et finit par un déchainement d’énergie musicale au leitmotiv lancinant qui s’inscrit définitivement dans votre cerveau et que vous vous surprenez à fredonner quelques jours plus tard, le sourire aux lèvres. D’autres morceaux, comme ’Dr Cappuccino’ ou ’Hornett’, sont des concentrés d’électrochocs assénés par une guitare épileptique et une rythmique toute en soubresauts maitrisés. Les titres se succèdent avec bonheur, tantôt très courts (38 s pour ’no one’) ou se prolongeant près de 10min (Nord) par des nappes de guitares saturées, avec cette cohérence des projets désirés. Le voyage se termine par ’or’ le bien nommé, dernier joyau de cet écrin.

Laissez vous tenter par cette débauche de beauté.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.