> Spéciales



Pendant que Do Marshall portait son enfant je voyais aussi le temps que je consacre habituellement à la musique se réduire.

Une année de formation pas à côté de chez moi et qui a puisé fortement dans mes réserves a fortement entamé mon enthousiasme habituel à la découverte.

Malgré tout j’ai réussi à poser l’oreille sur quelques disques. J’ai laissé aussi ce rôle à ce cher disquaire La Face Cachée, qui connaît mes attentes et sait me surprendre. Certains des disques de ce top viennent de chez eux.

Sinon j’avais des attentes énormes sur le nouveau Lana Del Rey, mais j’ai été relativement déçu. Je me voyais déjà lui refiler la première place mais non. Sinon il n’y a pas de classement véritable, c’est le bordel comme ça l’a été dans ma tronche une année durant.

1 – PARADISE LOST "The Plague within". Dire que je croyais impossible de succéder à Tragic Idol…

2 – STEVEN WILSON "Hand cannot erase" Je ne l’ai même pas chroniqué et pourtant je pense que ce disque est ce qu’il a fait de plus important, et je dis ça alors que ’The raven that refused to sing’ m’avait retourné. Mais ce disque là n’est pas seulement bon, il est important et m’a bouleversé.

3 - SONSON "A shine below the mound". Je sais c’est de 2014, mais bon moi je l’ai eu cette année et je voulais qu’il figure quelque part

4 – NEIL YOUNG ’The Monsanto Years’ et "Bluenote cafe" (live de 88 mais sorti en 2015...Neil Young quoi). Two feet in the top !

5 – LE SEUL ELEMENT "Meradiam" qui accompagne souvent mes lectures et mes divagations

6 - ANNA VON HAUSSWOLFF ’The miraculous’. La proximité avec l’album cité au-dessus n’est pas fortuite. Après avoir écrit depuis la tombe, nous avoir fait une cérémonie vient le miracle qui porte bien son nom.

7 - TUSCALOOSA "Comme une guerre froide", un disque qui se mérite et s’interprète.

8 – THE NEAL MORSE BAND "The grand experiment". Le disque bonus est indispensable, son hymne de prêcheur me donnerait presque envie d’œuvrer pour mon salut.

9 – TOKYO KARAN KORON pour un album qui m’a mis le moral de nombreux jours.

10 – HOBOKEN DIVISION "Arts & crafts", duo qui revisite le blues. Toute la musique que j’aime...euh, pardon

11 – NICOLAS QUIRIN "lullabies for my ghost". La voix, mais la voix !!!

12 – IRON MAIDEN "books of souls" bien sûr. Vous pouvez dire ce que vous voudrez, cet album est monstrueux. Maiden m’a fait entrer en 91 dans l’enfer de la musique du diable et je retrouve ici ce qui m’a attiré dans mon jeune âge.

13 – THE GENTLE STORM "the diary", pour le disque acoustique ou dit "Gentle" et surtout pour la prestation d’Anneke Van Giersbergen, incapable de médiocrité.

Bonus : 14. TAYLOR SWIFT ’1989’. JE N’AI PAS HONTE !!! Et je vais vous dire, ce disque est sorti en 2014, je n’ai pas publié de top l’année dernière donc je devais réparer cette injustice. Cet album fait partie de ceux que j’ai le plus écoutés cette année, c’est thérapeutique. Quand je l’écoute j’ai l’impression que tout roule, aucun problème sur Terre. La seule qui m’inquiète c’est de savoir si elle va retrouver son mec, qui l’a largué. Une heure d’innocence, ça vaut de l’or et ça mérite une place ici. Je lui consacrerai un article un jour, une grosse rétrospective tiens, ça vous apprendra !!!

Artistes Top 2015





 chroniques


pas d'autres chroniques du même artiste.

 interviews