> Critiques > Labelisés



Faisons preuve d’ouverture d’ésprit pour une fois, en ouvrant la grande focale, le grand angle et laissons nous porter par ce projet qui démontre que virtuosité n’est pas toujours synonyme de classicisme sclérosé.

A ma droite le Percussionniste indien Ravish Momin qui aura travaillé aussi bien avec The Oktopus qu’avec Shakira !

A ma gauche, ou inversement, Rick Parker, tromboniste américain, jeune jazzman new-yorkais qui multiplie les projets comme jésus multipliait les pains

Le résultat est étonnant, et surtout sa perception est immédiate, encourageant l’auditeur à aller toujours plus loin dans la découverte de cet électro jazz transposé dans un film imaginaire tourné dans un studio de Bollywood. On imagine presque une branche moins cold de Massive Attack voir le jour sous nos yeux, quittant la Jamaïque pour le Penjab.

Les vibrations sont communicatives, les deux musiciens ayant la même ligne d’horizon à atteindre, la même tentative de séduction, portant ces mélopées féminines vers un orgasme musical confinant à la transe. Quinze minutes de musique pour voir plus loin, plus haut, et voyager dans un nouveau Delhi- York. Magistral.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.