> Critiques > Labelisés



Retour du sexy duo composé par Brice Montessuit et Mademoiselle Marine. « I Need Some Company » prévient If The Kids, comme une invitation à la fête permanente, à une nuit sans fin. Hédoniste et insomniaque, ce nouvel EP brasse les références synthétiques mais s’amuse aux collages mutins, à la contagieuse irrévérence. If The Kids dessine des moustaches sur le « In The Night » des Pet Shop Boys, débarrasse Visage de ses tendances solennelles, convoque Justice ou Daft Punk pour les ramener à hauteur humaine, réinjecte du cul et du cru dans une electro-pop française qui commençait à ressembler à un ancien générique pour A2. L’avantage du patchwork, lorsqu’il se pense avec intelligence, réside dans son rendu OVNI, dans une manière de références transfigurées en objet furieusement personnel. A l’instar de New Order puisant dans la sève disco italienne pour inventer le plus emblématique des sons british des 80’s, If the Kids reprend, casse, reconstruit puis érotise non pas les souvenirs new-wave mais bel et bien l’actuel revival synth-pop. L’allégeance devient donc iconoclaste, le clin d’œil se teinte de profondeur, la fragilité humanise les contours bazooka de cette musique que l’on devine friable, inquiète. Comment piocher dans le passé pour mieux documenter l’époque présente ? Certainement pas en fonctionnant au copier / coller, semble confesser If The Kids. Sans doute en dévergondant le rendu trop sage de nostalgiques Platine 45 travaillant la forme au détriment du fond…




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.