> Critiques > Labelisés



Quelle riche idée de confier à un artiste de nous ouvrir sa discothèque intime, celle moins évidente que l’on cache dans une porte dérobée derrière celle plus facile. Dominique A a parfaitement répondu à cette attente. Si vous comptez trouver Manset ou Joy Division ici, c’est mal connaître le grand A, car Dominique ouvre pleinement son jardin plus secret, celui où se ballade Venus ou Tarwater, où les amitiés répondent à un vrai besoin d’émotion (Sacha Toorop..) Le plus touchant dans cela c’est quand il nous conte une histoire qui résonne chez nous, trentenaires bien tapés, quand il évoque les écoutes répétés des Sundays la tête dans un ailleurs que Dominique n’a de cesse depuis vingt ans de côtoyer. Comme une tranche de sa propre vie qu’il nous avait conté sur un livre tout en ouverture de soit, Dominique se confit à nous ici par des marottes musicales qui doivent trotter dans la tête de ce créateur ouvert à la création des autres, comme un fan plutôt que comme un copieur. Une pochette superbe, une tracklist étonnante de justesse et même de cohésion en dépit des périodes et des styles, ce « Songs Over Troubled Water » est un must dans l’art « compilatoire ».